L’Admiral

Une épreuve de voile légendaire

L’Admiral

Une épreuve de voile légendaire

 

 

La dernière édition de cette épreuve entre nations s’est déroulée en 2003. Retour historique sur l’une des plus prestigieuses épreuves de voile au monde.

 

 

Créée en 1957 par les Britanniques du Royal Ocean Racing Club (RORC), l’Admiral’s Cup fait partie des compétitions de voile les plus prestigieuses au monde. Au fil de ses 23 éditions, cette épreuve est devenue le Saint-Graal de sa catégorie, l’équivalent de la Coupe Davis en tennis.

 

Disputée par des équipes de trois voiliers pour chaque pays, l’épreuve s’organise en six manches : trois triangles olympiques, un parcours côtier et deux courses au large, la Channel Race et le Fastnet. Cette dernière course, qui se déroule entre Cowes et Plymouth via le phare de Fastnet Rock en mer d’Irlande, est sans aucun doute l’une des courses de voile les plus ardues de la planète. La météo est souvent mauvaise et l’océan peut être particulièrement agité dans cette région, y compris en été. Lors de l’édition 1979, six navigateurs ont perdu la vie au cours d’une tempête de force 10.

 

Avant de s’ouvrir aux autres nations, l’Admiral’s Cup opposait exclusivement les États-Unis au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni détient le record de victoires avec huit trophées glanés entre 1957 et 1989.

Pour l’anecdote, le Premier ministre britannique Edward Heath a skippé l’un des bateaux vainqueurs lors de l’édition 1971. Les États-Unis l’ont emporté à trois reprises (1961, 1969 et 1997), tandis que la France s’est imposée en 1991 face à sept autres nations à bord de trois bateaux Corum : Saphir, Rubis et Diamant. Une performance qui a marqué l’association historique entre la marque de La Chaux-de-Fonds et l’univers de la voile.

 

Durant son âge d’or, l’épreuve se déroulait tous les deux ans. Pendant la seconde moitié des années 1970, elle attirait 19 équipes venues du monde entier. Mais le nombre de participants a décliné au fil des années, entraînant inévitablement des problèmes de viabilité. L’ultime édition a eu lieu en 2003. Elle fut remportée par l’équipe australienne du Sydney Royal Prince Alfred Yacht Club.

 

La compétition opposait alors des clubs de voile, chaque équipe étant composée de deux bateaux et non plus trois. En raison d’un nombre insuffisant de participants, l’édition 2005 fut annulée. Un championnat du monde de voile officiel fut tout de même organisé dans le Solent – le bras de mer situé entre l’Île de Wight et le sud de l’Angleterre, ainsi que dans la Manche.

 

En hommage à cette compétition de légende et à ses héros, Corum a lancé la collection de montres de sport Admiral en 1960. Cette collection demeure associée aux plus grandes épreuves de voile et accompagne notamment les skippers Loïck Peyron (France) et Ben Ainslie (Royaume-Uni) dans leurs courses autour du monde.